CUBA… L’Ile De Tous Les Superlatifs…

Cuba… Une ile paradisiaque de plus de 1200 kilomètres de long qui « s’allonge » dans la Mer Des Antilles, tel un « crocodile vert » alangui, entre la péninsule mexicaine du Yucatan et les côtes de la Floride. Suspendue entre les deux Amériques, Cuba recèle plus de 1600 îles et îlots (ou cayos) dont les plus célèbres sont Cayo Coco, Cayo Largo, Cayo Santa Maria ou Cayo Guillermo pour leurs plages de sable blanc et leurs eaux turquoises mais également La Isla de la Juventud où fut emprisonné Fidel Castro. Cuba, c’est aussi plus de 5700 kilomètres de côtes et une immense barrière de récifs coralliens de plus de 45 000 km2… Cuba, la Magnifica..

Plage de sable blanc à Trinidad

Plage de sable blanc à Trinidad

Cuba... entre La Floride et le golf de Yucatan

Cuba… entre La Floride et le golf de Yucatan

Les terres situées à l’ouest de Cuba dont la Valle de Vinales, petite cité coloniale dont l’un des premiers touristes s’appelait Ernest Hemingway, produisent le meilleur tabac au monde. La canne à sucre de Cuba nous offre le meilleur rhum de la planète, glorifié par la famille Bacardi y Moreau, rhum « qui se boit comme il s’écoute ». Ancêtre et patrie de toutes les salsas, sa musique (Son, Rumba, Guajira, Chacha, Bolero, Mambo..) est à la fois la plus festive et la plus poignante de toutes les Caraïbes. Son histoire et son peuplement sont un roman d’aventures dont les chapitres sont peuplés de pirates, de lagons, de conquistadores, de dictateurs, de révolutions, d’esclaves, de révoltes, d‘ouragans et d’orages tropicaux.

La Valle de Vinales et ses étranges "Mogotes", buttes de calcaire arrondies

La Valle de Vinales et ses étranges « Mogotes », buttes de calcaire arrondies

Cuba, c’est d’abord une capitale de légende, La Havane, que la puissante Amérique a voulu transformer en pastiche des grandes cités des Etats- Unis. Les colonnes de la Banque Centrale de la Calle Obispo imitent celles de la Bourse de Wall Street. Les hôtels gratte-ciel et leurs casinos à plumes et à paillettes rappellent Las Vegas: « El Hotel Nacional » a vu défiler les stars comme Franck Sinatra mais aussi la pègre: Al Capone y avait sa suite. Le Capitolio est une réplique de son homologue de Washington.  La Havane charme, surprend, enjôle, choque mais ne laisse jamais le voyageur indifférent. Son nom viendrait du nom d’un chef indien « Habaguanex » sur les terres duquel se sont installés les colons espagnols.

Le Capitole de La Havane et le drapeau cubain

Le Gran Teatro de La Havane et le drapeau cubain depuis l’ Hotel Inglaterra

La Plaza Vieja,

La Plaza Vieja

Le célèbre Malecon, front de mer qui s’allonge sur 8 kilomètres, offre aux promeneurs les façades somptueuses ou délabrées de palais à l’architecture andalouse, témoins d’un fastueux passé. La Habana Vieja, quartier classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, est le cœur historique de la capitale de Cuba et concentre l’essentiel du patrimoine colonial de la ville. Avec son alternance de « casas coloniales » magnifiquement réhabilitées ou totalement délabrées (mais habitées!), la Vieille Ville fait figure de musée en plein air. Mais que serait la Havane, sans ses belles américaines, Cadillac, Buick, Chevrolet, Osmobil aux couleurs éclatantes?

Les façades colorées de La Habana Vieja

Les façades colorées de La Habana Vieja

Les belles américaines de La Havane

Les belles américaines de La Havane

Dirigeons- nous maintenant vers Cienfuegos, « La Perle du Sud », ville coloniale où Christophe Colomb débarqua en 1494. Bien qu’étant un des principaux pôles industriels de Cuba, Cienfuegos séduit par son ambiance marine, ses élégantes avenues rectilignes bordées d’édifices néoclassiques, la sensation d’espace et ses plages accueillantes. Elle fut en fait fondée par des colons Bordelais et son architecture raffinée témoigne incontestablement des influences françaises. Est-ce pour cela que les habitants disent que les femmes de Cienfuegos sont les plus fines et les plus gracieuses de Cuba? Calme et nonchalante le jour, la ville du célèbre chanteur de mambo Benny Moré s’anime à la nuit tombée sur des notes de salsa et de jazz cubain, à la terrasse d’ El Palatino et de ses tables en marbre.

Les maisons coloniales de Cienfuegos

Les merveilles d’architecture de Cienfuegos

Le Malecon de Cienfuegos

Le Malecon de Cienfuegos

Dans un prochain article, nous continuerons notre voyage et partirons pour Trinidad « La Ville Musée » puis Santiago de Cuba « La Madre de Todas Las Salsas ».

Mettez du soleil dans votre danse avec l'Association FREDERICA

Mettez du soleil dans votre danse avec l’Association FREDERICA